CANISCOOL® - Organisme de formations soumis au contrôle pédagogique de l'État

La fin de Lee Charles Kelly sur Psychology Today.

La fin de Lee Charles Kelly sur Psychology Today.

La fin de Lee Charles Kelly sur Psychology Today.

Un éducateur branché, mais pas si positif que ça.

Making sens of the non sens

Making sens of the non sens « Roger Abrantes au Wolf Park » Indiana USA 2013.

Pour commencer ne cherchez plus les articles de Lee Charles Kelley, car ils n’existent plus.

Lorsque j’ai écris mon article (fin 2011) sur le phénomène de mode qui consiste combattre la théorie de la dominance, je vous avais parlé d’un éducateur canin Newyorkais qui avait une tribune dans le blog du journal scientifique Psychology Today.

Dans mon article j’expliquais son acharnement contre le Dr Abrantes mais  par ailleurs il s’était aussi attaqué à d’autres scientifiques ce qui l’a définitivement conduit à son exclusion du blog de Psychology Today, et la suppression de tous ses articles y compris ses excuses.

« Voici un bref résumé de ce que nous rapporte le blog « Science of Dogs ».
En plus de ses points de vue douteux, Lee Charles Kelly c’est également montré méprisant envers les scientifiques, même ceux qui écrivent dans Psychology Today. Kelley à suggéré que :

  • le Dr Balcome est un menteur,
  • que l’article de Roger Abrantes est absurde et sans sens,
  • que Stanley Coren est un ignorant,
  • et que Marc Bekoff est amnésique. »

Voyant que certains scientifiques commençaient à réagir et répondre de manière scientifique à ses élucubrations, Lee Charles Kelly, à fini par faire des excuses publiques dans son article « A Mea Culpa to Mech, an Apology to Bekoff (voir plus bas)» dans le blog de Psychology Today, mais cela n’a pas suffit à le sauver le mal était fait.

Extrait de mon article « Combattre la théorie de la dominance, une noble cause ? » :
Voici comment le Dr Abrantes, défini le comportement de dominance : Un comportement dominant est un comportement quantifiable exprimé par un individu et dont la fonction est de gagner ou de maintenir l’accès temporaire a une ressource spécifique dans un contexte spécifique, contre un opposant spécifique, sans que l’une ou l’autre partie ne subissent de dommage physique. Si l’une ou l’autre partie subit, au contraire, un dommage physique, le comportement sera qualifie d’agressif et non de dominant.Ses caractéristiques quantitatives varient de légèrement confiant a extrêmement assertif.

Voir article de Roger Abrantes : Dominance – Donner un sens à l’absurde : Traduction ici : http://caniscool.com/pdf/Dominance.pdf
Version originale : http://rogerabrantes.wordpress.com/2011/12/11/dominance-making-sense-of-the-nonsense/

Début Février 2012 un éducateur canin Américain « Lee Charles Kelley » (auteur de nombreux best-sellers) s’acharne contre l’article de Roger Abrantes en cherchant à démontrer que la dominance n’existe pas.
Deconstructing the Concept of Dominance : http://www.psychologytoday.com/blog/my-puppy-my-self/201202/deconstructing-the-concept-dominance

Mi-Fevrier 2012 Mark Bekoff après avoir été cité en référence de nombreuses fois par les détracteurs des théories de la dominance, remet les pendules à l’heure en répliquant a Lee Charles Kelley.

« La dominance n’est pas un mythe : la dominance sociale est réelle, mais elle a été très mal comprise et mal utilisée. Le concept de dominance sociale n’est pas un mythe un mythe est une histoire inventée.
La dominance est un fait. Non humains (et humain) ou animaux se dominent les uns les autres de diverses manières »
Social Dominance Is Not a Myth : http://www.psychologytoday.com/blog/animal-emotions/201202/social-dominance-is-not-myth-wolves-dogs-and-other-animals

Fin Février 2012 Lee Charles Kelley présente ses excuses : « Quand il s’agit de comprendre le comportement canin, le Dr David Mech-expert de premier plan du monde des loups-et le Dr Mark Bekoff-le plus grand expert mondial sur les coyotes et les chiens, sont deux de mes plus grands héros. Alors vous imaginez ma déception de découvrir que tous deux avaient été irrités par mes écrits ».

A Mea Culpa to Mech, an Apology to Bekoff :http://www.psychologytoday.com/blog/my-puppy-my-self/201202/mea-culpa-mech-apology-bekoff

Je laisse quand même les adresses initiales des articles car ils eu une certaine existence, mais si les liens ne fonctionnent plus ce n’est pas de ma faute, ce sont les scientifiques de Psychology Today qui en ont décidé ainsi.