CANISCOOL® - Organisme de formations soumis au contrôle pédagogique de l'État

Olfaction et Crottes de chien

Olfaction et Crottes de chien

Des effluves pour guider les chiens jusqu’aux caniparcs

A Toulouse, dès cet automne, des odeurs inciteront les chiens à faire leurs besoins dans des lieux appropriés. Objectif : lutter contre les déjections sauvages sur les trottoirs.

Les quelque 50.000 chiens de Toulouse (Haute-Garonne) pourront se fier dès cet automne à leur flair pour repérer les endroits où faire leurs besoins en toute quiétude grâce à l’épandage d’effluves leur donnant envie d’uriner dans des lieux dédiés. Vaste plaisanterie ? Pas du tout, puisque ce mystérieux produit doit « attirer l’animal et l’inciter à faire ses déjections dans le périmètre prédéfini » sans pour autant évidemment nuire à sa santé, explique Alexandre Marciel, adjoint à la voirie et à la propreté de la mairie. Il devrait faire ses premiers heureux canins dès le mois d’octobre 2011.

Ce guide odorant pourrait faire figure de gadget. Il n’en est rien, puisque l’enjeu en termes de salubrité est de taille. Selon Alexandre Marciel, les éboueurs de la ville de Toulouse ramassent en effet 5 tonnes de déjections canines chaque jour sur les trottoirs. Malgré les différents services mis en place par la municipalité pour limiter ce fléau (caniparcs, distributeur de sacss…), l’incivisme de trop nombreux propriétaires de chiens transforme certaines rues de la cité en véritable parcours du combattant si l’on veut éviter de marcher malencontreusement dans une crotte.

Sensibiliser les propriétaires

Mis au point par Carbone Agronutrition, une entreprise de Toulouse, en collaboration avec le Laboratoire de chimie agro-industrielle (INP-ENSIACET) et l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne), le produit combinera deux groupes olfactifs : des odeurs alimentaires et des senteurs à base d’urine et d’excréments. Des effluves qui toutefois ne devraient pas incommoder les humains. Encore heureux…

Actuellement, la Ville rose dispose de quelque 60 canisites et caniparcs, ainsi que de distributeurs pour 450.000 pelles et 50.000 poches. Elle mène également des campagnes de sensibilisation et verbalise les contrevenants. L’ensemble de ce dispositif lui coûte plus de 70.000 € par an. « Nous avions la remontée régulière de propriétaires de chiens qui se plaignaient que les espaces réservés n’attiraient pas vraiment nos amis les bêtes », explique-t-il. Désormais, « c’est le chien qui amènera son maître à l’endroit idéal », se félicite-t-il.

Pour plus de propreté

50.000 chiens La ville de Toulouse compte quelque 50.000 chiens pour une population totale d’un peu moins de 450.000 habitants.

5 tonnes Les agents d’entretien de la municipalité ramassent chaque jour 5 tonnes de crottes sur les trottoirs de la ville.

70.000 € C’est le budget consacré par la Ville rose à la lutte contre les déjections canines sauvages. Elle dispose de quelque 60 canisites et caniparcs, ainsi que de distributeurs pour 450.000 pelles et 50.000 poches. Elle mène également des campagnes de sensibilisation et verbalise les contrevenants.

Source : http://www.francesoir.fr