CANISCOOL® - Organisme de formations soumis au contrôle pédagogique de l'État

Les émotions chez le chien

Les émotions chez le chien

Mon chien a-t-il des émotions?
Les propriétaires de chiens sont unanimes à ce sujet: leur animal a des sentiments et des émotions. Toutefois, leurs réactions diffèrent des nôtres. Autopsie du cerveau canin.

Eh oui, les chiens ont des émotions! Surprenant? En fait, la structure cérébrale qui gère les émotions est la même pour le chien que pour l’homme. Les émotions sont contrôlées par un réseau complexe situé dans le système limbique, au centre du cerveau. Ce système comprend, entre autres, l’amygdale (où naissent la peur et l’agressivité), l’hippocampe (utile pour la mémoire), l’hypothalamus (le centre de production de différentes hormones) et certaines parties du cortex cérébral (qui gèrent le comportement et la sensation de plaisir).

chien-boxer

La relation entre le système limbique et les autres systèmes (système endocrinien et système nerveux autonome) explique pourquoi certaines émotions entraînent des réactions physiques. Par exemple, plusieurs chiens, lorsqu’ils s’excitent au moment du retour de leur maître à la maison, ressentent une grande soif et courent vers leur écuelle. C’est parce que le système limbique, quand il produit des émotions positives (joie, excitation), déclenche également une sécrétion d’hormones qui donnent une sensation de soif. À l’inverse, dans le cas d’un chien qui ressent de la tristesse durant l’absence de son maître, il y aura production d’hormones qui suppriment la sensation de faim ou de soif.

L’expression faciale
Il est possible de lire les émotions d’un chien en regardant son visage, particulièrement les yeux et les oreilles. Les mouvements de la queue, la position du corps et l’attitude générale sont aussi de bons indicateurs. La plupart des expressions faciales des chiens sont faciles à décoder, car elles ressemblent aux nôtres. On comprend assez bien la signification du front froncé (inquiétude), des yeux plissés (contrariété), du visage détendu (calme) et des sourcils relevés accompagnés d’un penchement de la tête (perplexité). Les chiens utilisent souvent les cris et les bruits pour exprimer leurs émotions.Un chien heureux émet de petits sons aigus (il couine) lorsqu’il rencontre un humain ou un chien qu’il aime bien. Un doux gémissement indique qu’il veut attirer l’attention. Si l’animal est ignoré, il aboie. Il sile quand il a mal et gémit quand il est frustré. Enfin, un chien soupire pour les mêmes raisons que nous. Toutes ces réactions sont gérées par le système limbique.

La queue, un indicateur précis
Une étude scientifique récente a montré que le branlement de la queue du chien signifie davantage que la joie, à laquelle on l’associe généralement. En effet, les chercheurs ont découvert que le chien remue la queue vigoureusement vers la droite lorsqu’il ressent de la joie (il voit son maître), un peu vers la droite devant l’inconnu (il voit une personne étrangère ou un chat), mais vigoureusement vers la gauche lorsqu’il ressent de la peur (il voit un chien dominant). Pourquoi? L’hémisphère gauche du cerveau contrôle le côté droit du corps, et vice-versa. L’hémisphère gauche est associé à des sensations positives (amour, attachement, sécurité et amitié), et l’hémisphère droit, à des sensations négatives. Lorsqu’une situation est agréable, on dénote une augmentation de l’activité électrique dans le cortex frontal gauche (le centre de la pensée). Lors d’une situation désagréable, c’est dans le cortex frontal droit que se produit l’augmentation de l’activité électrique. Chez le chien, une stimulation positive du côté gauche du cerveau entraîne une oscillation de la queue vers la droite.

Source : http://www.canoe.com